le CRL en actions • Le livre au cœur de l’éducation artistique et culturelle

// le CRL en actions • Le livre au cœur de l’éducation artistique et culturelle

Date : 2014-03-13 11:27:39


En 2013-2014, comme durant ces huit dernières années, le CRL est le partenaire privilégié du Conseil régional de Bourgogne (CRB, Direction des lycées) pour la mise en oeuvre du Prix littéraire des lycéens et apprentis. Cette belle opération, initiée et financée par le CRB depuis 2005, fait du livre en Bourgogne un vecteur essentiel de l’éducation artistique et culturelle des lycéens et apprentis.

Michel Kichka lors de la tournée 2013 © Johann Michalczak  

Principes et objectifs

Chaque année depuis 2005, un comité de lecture d’une dizaine de membres, composé de représentants de la Région, de documentalistes, de libraires, de bibliothécaires et d’enseignants de lettres, sélectionne dix ouvrages publiés dans l’année en cours. Aujourd’hui et pour la 3e année consécutive, il s’agit de six livres de littérature générale (roman, recueil de nouvelles, polar) et de quatre bandes dessinées. Une fois la sélection établie, elle est communiquée dès le mois de juillet aux quarante lycées retenus (généralement une classe participante par établissement), qui font l’acquisition de quatre collections grâce à une subvention de la Région prévue à cet effet.

Dans le même temps, le CRL prend contact avec les auteurs des ouvrages sélectionnés, le plus souvent via les éditeurs, et les invite à venir tour à tour passer quatre jours en Bourgogne, entre novembre et mars, afin de rencontrer leurs lecteurs lycéens et apprentis. Lorsque le planning de venue des auteurs est définitif, c’est au tour de la Direction des lycées du Conseil régional d’organiser le planning de leur tournée dans les lycées participants, tandis que le CRL se charge de leurs transport, hébergement, repas et rémunération.
Pour la Région : un vrai casse-tête pour répondre au mieux aux attentes des enseignants, permettre au plus grand nombre de classes de rencontrer le plus grand nombre d’auteurs, et imaginer des feuilles de route cohérentes.
Pour le CRL : un gros travail de relance puis de logistique en fonction des disponibilités des auteurs.
Pour les auteurs une fois sur place : un séjour bourguignon relevant tant du marathon que du road movie !
Et au final : des livres lus et des rencontres d’une immense richesse, pour les lycéens et apprentis comme pour les auteurs, qui en témoignent tous après leur séjour.

À l’issue des rencontres avec les auteurs, les élèves votent pour élire leurs deux lauréats : l’un dans la catégorie roman, l’autre dans la catégorie BD. Les deux prix sont remis lors d’une grande cérémonie à Dijon, rassemblant le millier de jurés que constituent les lycéens et apprentis.
L’objectif est donc atteint, qui consiste à promouvoir la littérature contemporaine, c’est-à-dire vivante et portée par des auteurs de chair, encourager la lecture et développer le sens critique des jeunes bourguignons.

Le livre : une clef pour les disciplines artistiques

Durant toute l’année scolaire, à l’initiative de leurs enseignants, les élèves participant au Prix vont travailler sur les livres de la sélection, souvent en profiter pour mieux connaître les métiers du livre et comprendre les enjeux de la filière, et parfois mener un vrai projet artistique en lien avec un ou plusieurs des dix ouvrages sélectionnés. Lorsque c’est le cas, la classe est généralement accompagnée par un professionnel de la discipline concernée : metteur en scène ou comédien, vidéaste, musicien, slameur, chorégraphe, etc. Une partie de ces projets est ensuite présentée sur scène, lors de la cérémonie de remise des prix.
Parmi les plus remarquables – et ils sont nombreux ! –, on se souviendra par exemple du splendide kimono japonais réalisé par une classe de Terminale Métiers de la mode et du vêtement, inspiré de l’ouvrage de Nicole Roland Kosaburo 1945 ; du travail des élèves de Château-Chinon : une chorégraphie pointue, façon tango, tout droit issue de la lecture de Rêves oubliés, le roman de Léonor de Récondo ; ou encore de la belle vidéo tirée de la BD Camille Claudel (Éric Liberge et Vincent Gravé), filmée dans les locaux du lycée des Métiers de la céramique à Longchamp et mettant en scène le savoir faire artistique des apprentis.

Que les élèves s’emparent d’un texte, l’interprètent, se l’approprient pour en faire une oeuvre originale, mettent en voix, en musique, en mouvements, en gestes, les mots d’un auteur : voici donc l’autre pari réussi de la manifestation.

De l’auteur au lecteur : un prix pour toute la chaîne du livre

On l’a compris, les principaux bénéficiaires du Prix sont évidemment les lecteurs lycéens et apprentis bourguignons, ainsi que les auteurs chaque année sélectionnés. On estime par ailleurs que le Prix suscite la vente de 300 à 500 exemplaires supplémentaires d’un ouvrage sélectionné : des chiffres sinon déterminants en tout cas non négligeables pour l’économie d’une maison d’édition indépendante.
Dans une moindre mesure certes, notamment depuis l’abandon d’un chèque livre de 12 € pour chaque lycéen et apprenti exclusivement destiné à l’achat d’un des ouvrages de la sélection, le Prix bénéficie enfin aux libraires de la région, auprès de qui les lycées, mais aussi les bibliothèques et parfois les élèves euxmêmes achètent les livres.

Répondant tout à la fois à des enjeux scolaires, éducatifs, artistiques et culturels, mais aussi, pour partie, relatifs au pôle commercial du champ littéraire, le Prix littéraire des lycéens et apprentis de Bourgogne semble exemplaire à bien des égards : le CRL lui souhaite longue vie !

Marion Clamens

+ d'info

www.region-bourgogne.fr > Éducation > Lycées > Les dossiers
www.crl-bourgogne.org > L’actu du CRL