entretien dossier • Bibliothèque municipale Jacques-Lacarrière, à Auxerre (89)

// entretien dossier • Bibliothèque municipale Jacques-Lacarrière, à Auxerre (89)

Date : 2015-10-08 16:35:25





> Carine Ruiz,
conservatrice et directrice

« Poursuivre le travail de mémoire du département »





Histoire du lieu
Installée d’abord dans l’abbaye Saint- Germain, la bibliothèque a pris place sous le Second Empire dans un bâtiment qui abritait également le musée. Il y avait une salle d’étude avec les documents patrimoniaux présentés derrière des vitrines grillagées et consultés essentiellement par des chercheurs et érudits locaux.
Le bâtiment actuel, inauguré en 1979 et réalisé par l’architecte Alain Bourbonnais, se voulait le fer de lance d’une réhabilitation plus vaste du quartier du Pont pour lequel ce même architecte est également intervenu. Cette véritable bibliothèque publique accueille les documents patrimoniaux sur deux étages de réserves adaptées.

Histoire des collections
Comme pour la grande majorité des bibliothèques publiques, l’origine du fonds patrimonial provient des confiscations révolutionnaires aux nobles et à l’Église, avec une particularité à Auxerre : un fonds janséniste très développé puisque durant cinquante ans (1704-1754) le siège épiscopal d’Auxerre a été occupé par le janséniste Monseigneur de Caylus.
À l’époque révolutionnaire, le père Laire, bibliothécaire et bibliophile, a sauvegardé énormément de documents qui sont parvenus jusqu’à nous grâce à sa bienveillance et à sa parfaite connaissance des fonds. En 1803, suivant un décret du consulat, les fonds patrimoniaux, bien qu’étant toujours propriété d’État, ont été confiés à la Ville d’Auxerre pour qu’elle en assure la conservation et la valorisation.
Parmi les 40 000 documents patrimoniaux conservés aujourd’hui à la bibliothèque, le fonds local initialement constitué grâce aux confiscations révolutionnaires occupe une bonne place. Aujourd’hui encore, nos principales acquisitions patrimoniales concernent des documents dont le sujet, l’auteur ou l’éditeur ont un rapport avec l’Yonne car nous avons un rôle essentiel à jouer pour poursuivre le travail de mémoire du département.
Nous disposons également d’un riche fonds de bibliophilie contemporaine constitué il y a une trentaine d’années et nous essayons d’acquérir des livres d’artistes de tous horizons avec une attention particulière pour les éditeurs locaux tels que La Goulotte ou Robert et Lydie Dutrou – RLD.

Valorisation(s) et médiation(s)
Au-delà des chercheurs du monde entier qui s’intéressent à nos collections, notre principal enjeu est de faire connaître ce patrimoine avant tout aux Auxerrois pour qu’ils prennent conscience de ce passé riche et intéressant, et de la nécessité de continuer à le conserver dans de bonnes conditions pour les générations futures.
Nos actions de valorisation patrimoniale sont davantage à destination d’un public adulte à travers des expositions et des présentations plus spécifiques de documents patrimoniaux. Mais nous proposons aussi aux collégiens et lycéens qui viennent visiter la bibliothèque la découverte de quelques documents afin de les sensibiliser aux questions patrimoniales. Pour les plus petits, nous expérimentons des ateliers ludiques et pédagogiques, par exemple autour de l’enluminure.
Plus généralement, outre notre participation à l’opération Patrimoine[s] écrit[s] en Bourgogne qui est une formidable opportunité de valorisation, nous collaborons régulièrement aux expositions d’autres structures culturelles de la ville comme le muséum ou le musée, ce qui nous permet de diversifier nos actions.

• Entretien réalisé par Alice Zunino et Maud Curtheley

> Bibliothèque municipale
Rue d’Ardillière
03 86 72 91 60
bm-auxerre.fr