dossier • La filière livre : une responsabilité collective

// dossier • La filière livre : une responsabilité collective

Date : 2014-11-05 16:55:22


Le 27 juin 2014, après quasiment un an d’enquête et de traitement des données par le Centre régional du livre de Bourgogne (CRL) et le Centre régional de ressources (C2R), une restitution publique de l’étude sur la filière livre bourguignonne a été présentée aux professionnels et partenaires publics. Parallèlement à la publication d’une synthèse de l’étude, ce dossier propose un retour sur ces travaux. Leur contexte, leurs conclusions et la perspective d’un contrat de progrès pour le livre dans un premier temps ; le regard de quelques professionnels, membres du comité de suivi de l’étude ensuite ; des éléments de définition d’un contrat de progrès ; et enfin, deux focus sur la mise en oeuvre de ce dispositif en Aquitaine et Limousin.


Retour sur l’étude 2013-2014 : contexte et perspective


C’est suite à une concertation au sein de sa fédération, la FILL (Fédération interrégionale du livre et de la lecture), ainsi qu’avec ses partenaires publics, Région (Conseil régional de Bourgogne - CRB) et État (Direction régionale des affaires culturelles – DRAC, et Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi - DIRECCTE) que le CRL annonçait en juin 2013 le début d’une réflexion sur l’élaboration d’un « Contrat de progrès pour le livre ». La signature de ce contrat avec la Région, l’État et les représentants de la filière permettrait de jeter les bases d’une politique offensive pour accompagner les professionnels et structures du livre dans la mutation globale qui s’opère, et assurer ainsi la pérennité et le renforcement de ce précieux écosystème.

Pour mener à bien ce projet avec les professionnels, il était avant tout nécessaire de connaître et de comprendre en finesse la réalité économique et sociale de cette filière sur le territoire bourguignon. C’est pourquoi le CRB, la DRAC et la DIRECCTE ont confié au C2R et au CRL la conduite d’une étude sur la filière du livre en Bourgogne, la dernière ayant été réalisée en 2006.

Dans cette perspective, entre novembre 2013 et janvier 2014, 582 professionnels ont été invités à remplir un questionnaire spécifique à leur métier : 126 auteurs, 49 éditeurs, 18 imprimeurs, 124 libraires, 190 bibliothécaires et 75 organisateurs de manifestations littéraires ont ainsi été interrogés.

Le contenu de l’étude, dont une synthèse est publiée à l’automne 2014, se base sur les 336 réponses obtenues, qui ont été complétées par 10 entretiens approfondis auprès de libraires. Ces résultats ont également été régulièrement débattus avec les commanditaires et un comité de suivi composé de professionnels du livre en Bourgogne.

L’étude a tout d’abord permis de mesurer le chemin parcouru en 8 ans (cf. État des lieux 2006) par la filière livre bourguignonne, son indéniable professionnalisation et dynamisme. À titre d’exemples, ces nombreuses transmissions de librairies à une jeune génération, l’essor de manifestations littéraires de qualité, ou encore, plus globalement, des actions de médiation portées par l’ensemble de la filière.
Donnant à voir les liens interprofessionnels qui se tissent au sein de la chaîne du livre, l’étude a également démontré que la « culture de filière » est bien vivante en Bourgogne et son renforcement souhaité par l’ensemble des acteurs.

Un dynamisme et un volontarisme qui n’empêchent cependant pas les acteurs du livre d’exprimer leurs inquiétudes dans un contexte où la lecture recule, alors même que la production éditoriale ne cesse d’augmenter, fragilisant fortement leur modèle économique. Offrant le même niveau d’information à l’ensemble des partenaires, professionnels et institutions, cette étude est par ailleurs le support indispensable pour construire une stratégie dans la perspective d’un contrat de progrès. Accompagner et susciter, de façon structurée et structurante, les volontés et les initiatives dans le domaine du livre en identifiant des indicateurs tangibles de professionnalisation selon les acteurs, puis, à partir de cette analyse, déterminer et mettre en oeuvre des axes de travail prioritaires, tant par secteur d’activité qu’à l’échelle interprofessionnelle, tels seraient les principaux enjeux d’un contrat de progrès pour le livre en
Bourgogne.

À l’aune des conclusions de l’étude, cette démarche pourrait aujourd’hui s’orienter vers 4 thématiques : la consolidation financière, la formation et la gestion des compétences, la valorisation et la diffusion de la création littéraire ainsi que l’innovation et l’expérimentation.

L’accompagnement public croisé de l’État et la Région au travers de différents dispositifs et outils communs, tel que le Centre régional du livre de Bourgogne, lieu de convergence de leurs politiques publiques en faveur du livre, ayant fait preuve de sa pertinence et de son efficacité, ces réflexions sont à mener conjointement avec les représentants de la filière, les partenaires publics et le CRL Bourgogne. D’autres structures, tels que le Centre national du livre¹ (CNL), les collectivités territoriales ou encore des organismes professionnels, pourraient également être partie prenante dans la construction de ce contrat de progrès.

Les politiques publiques en faveur du livre s’inscrivent nécessairement toujours au croisement des politiques culturelles, économiques, sociales, d’éducation et de formation, d’aménagement du territoire, d’innovation, pour la citoyenneté et la démocratie. Et pour cause : en mouvement permanent, l’écosystème du livre est aussi complexe que précieux. C’est lui en effet qui garantit la diversité et la richesse de la création culturelle sur les territoires, notamment en milieu rural ou périurbain, ainsi que l’accès à la lecture et à l’éducation artistique et culturelle, donc à la citoyenneté éclairée.

C’est parce qu’elle poursuit cet objectif d’intérêt général que la filière livre est bien une responsabilité collective et partagée, nécessitant l’attention de tous et de chacun.


Marion Clamens



¹ À compter de 2014, le CNL porte un dispositif de « Contrat territorial », signé avec les Directions régionales des affaires culturelles et les Régions, ainsi parfois que la structure régionale pour le livre concernée, notamment axé sur la librairie, mais également adaptable aux spécificités des territoires.